La virtualisation de serveurs : et pourquoi pas vous ?

2 Juil | News

La virtualisation de serveurs : et pourquoi pas vous ?

La grande stabilité des produits disponibles sur le marché ainsi que les nombreux avantages qu’elle apporte font de la virtualisation une technologie à la portée des PME depuis maintenant quelques années.

La virtualisation peut permettre aux entreprises d’améliorer leurs ratios notamment qualité / performance / investissement, mais aussi de simplifier et sécuriser son mode de fonctionnement.

En voici quelques aspects :

  • Optimisation des ressources matérielles :

Un serveur physique (sans virtualisation) utilise 5% à 30% de ses capacités. Le reste est donc inutilisé.

Un serveur possédant une couche de virtualisation et hébergeant plusieurs machines virtuelles, est en capacité d’exploiter au maximum la puissance de la machine physique en mutualisant sur une même plateforme les systèmes d’exploitation ainsi que les services associés.

  • Continuité d’Activité

L’un des aspects importants pour le système d’information une entreprise consiste à assurer la sécurité des données, la continuité d’activité, la reprise d’activité en cas de sinistre majeur ainsi que le maintien en mode dégradé.

La virtualisation permet de gérer les sauvegardes via des outils performants spécialement conçus pour les serveurs virtuels. Grace à elles, les machines entières peuvent être sauvegardées, garantissant un temps de recouvrement très court en d’erreur lors d’une opération de maintenance ou en cas de sinistre.

  • Optimisation des coûts :

Avec la virtualisation, plusieurs machines virtuelles peuvent fonctionner sur un unique serveur physique, le nombre de serveurs à acheter et à entretenir va être réduit.

La virtualisation des serveurs sur une même machine facilite les opérations de maintenance ce qui permet à l’administrateur informatique d’alléger sa charge de travail et donc de consacrer son temps à des opérations à plus forte valeur ajoutée.

Au niveau énergétique également, la réduction du nombre de machines physiques ainsi que des coûts en climatisation constituent un gain non négligeable sur la facture énergétique.

Enfin, la virtualisation peut représenter un avantage en coûts de licences. En effet, certaines licences de systèmes d’exploitation serveur couvrent à la fois l’OS Serveur et l’OS des machines virtuelles.